LES GRAINES GERMÉES, le plein de bienfaits

Il est important de choisir des graines qui n’ont pas été traitées.

Les 6 familles de graines à faire germer

-         Les céréales : avoine, orge, riz, sarrasin, seigle, blé, millet, quinoa, seigle, maïs

-         Les crucifères : choux, moutarde, radis, navet

-         Les légumineuses : fénugrec, alfalfa (ou luzerne) lentille, haricot, pois chiche, soja, trèfle

-         Les ombellifères : fenouil, céleri (rave et branche), carotte

-         Les oléagineux : tournesol, sésame

-         Les mucilagineux : cresson, lin


Leurs bienfaits

Les graines germées font partie des aliments vivants. Elles sont très riches en minéraux, acides aminés, oligoéléments, antioxydants, et surtout en vitamines A, B, C, E. Par exemple, après 5 jours de germination, on obtient une augmentation d’environ 600% du taux de vitamine C,  300% de vitamine B2, 300% de vitamine A, 200% de vitamine B6, 50% de vitamine B5, 25% de vitamine PP.

Inutile d’en consommer de grandes quantités : 2 à 3 cuillères à soupe par jour suffisent.

Autre avantage, leur capacité à désacidifier l’organisme a un rôle bénéfique sur la flore intestinale. Ceux qui souffrent de ballonnements et de problèmes de transit apprécieront cette manne naturelle. Enfin, très digestes et facilement assimilables, elles contribuent à un bon équilibre nutritionnel.

Enfin, cerise sur le gâteau, leur goût frais, doux, croquant ou piquant, est un amusant atout gustatif.

-         L’alfalfa est antifatigue et restaure les défenses immunitaires. Riche en antioxydants, elle est reminéralisante. Riche en fibres et en protéines, elle contient du phospore, du calcium, du magnésium, du fer, et des vitamines A, B et C. C’est la plus complète des graines germées. Son petit goût d’herbe, proche du petit pois frais, relève les salades et accompagne les plats.

-         Le blé prévient les baisses d’énergie et les états grippaux. Conseillé aux femmes et aux sportives, souvent carencées en magnésium, calcium et vitamine B. Comme toute céréales, le blé germé se compose à près de 70% de glucides. Riche en minéraux (calcium, magnésium, potassium, fer, phosphore, zinc…), il contient aussi de fortes teneurs en vitamines B, C et E. Germé, le blé prend une saveur légèrement sucrée. Il se déguste nature, ou cuit à la vapeur (en omelette, j’adore !).

-         Le radis draine le foie et les reins. Les pousses de radis contiennent 2 fois plus de calcium que le radis lui-même. Elles apportent aussi du potassium, du phosphore et, en plus petites quantités du fer et des vitamines A, B et C. Les pousses de radis noir ou rose mettent du piquant dans les plats et les salades.

-         Les lentilles fortifient et apaisent les organismes fatigués et stressés grâce au magnésium et au fer. Les lentilles germées sont le plus souvent des lentilles corail à la saveur plus prononcée.

-         La moutarde contient des huiles essentielles qui facilitent digestion et transit. Les graines de moutarde contiennent des lipides (30%), du calcium, du soufre, du phosphore, du potassium, du fer et des vitamines A, B et C. Cultivée comme aromate, la moutarde relève les plats… Mieux vaut consommer les graines germées en petites quantités.


Les bons mélanges

-         Radis + Alfalfa + Moutarde = des associations gourmandes qui adoucissent le piquant du radis et de la moutarde.

-         Blé + Lentilles ou Alfalfa + Épeautre = la parfaite synergie entre les légumineuses et les céréales qui apportent l’essentiel des éléments nutritifs nécessaires.

-         Alfalfa + Radis + Fénugrec + Moutarde + Poireaux = un cocktail varié en saveurs et en atouts pour profiter de tous les bienfaits des graines germées.

Comment les faire pousser ?

C’est facile comme tout. Moi, j’ai acheté un germoir, mais vous pouvez aussi utiliser un bocal en verre, bien propre, genre pot de confiture, dont vous recouvrirez l’ouverture d’une étamine ou d’une gaze ceinturée d’un élastique.

Le soir, je fais tremper 2 cuillères à café de graines de mon choix dans une tasse d’eau : c’est l ‘étape de pré-germination. Le lendemain, je les égoutte dans une passoire et les rince bien. Puis je les répartis sur la grille du germoir, en veillant à ce qu’elles ne soient ni enchevêtrées, ni comprimées (sinon, elles risquent de moisir ; si c’est le cas, je les rince). Chaque jour, je les arrose d’un verre d’eau fraîche que je verse sur le « couvercle » percé du germoir. Pour avoir toujours des graines germées à portée d’assiette, j’étale les germinations sur trois jours : le 1er jour, j’installe les graines au « rez de chaussée » ; le 2ème jour, je remonte le rez de chaussée au 1er et place des nouvelles graines en dessous ; le 3ème jour, le 2ème étage monte au 3ème , le RDC monte au 1er et je mets en route une nouvelle germination au RDC.

En général, les graines sont prêtes à être dégustées, dès que l’on aperçoit un petit germe, au bout de trois ou quatre jours. Elles sont alors au top de leur richesse nutritive.


Comment les manger ?

Pour ma part, je les déguste crues, mais elles peuvent aussi être ébouillantées 2 min (pour, dit-on, les rendre plus digestes ; mais je n’y vois pas d’intérêt).

J’adore les manger juste aspergées d’un petit filet d’huile d’olive, et salée au Sel de Guérande. Mais, je les parsème aussi sur les potages, sur les pâtes au pistou… en fait j’en mets un peu partout !

Où les trouver ?

-         Dans les boutiques d’alimentation naturelle

-         En grandes surfaces

-         Sur le net :

·        www.biofeeling.com

·        www.naturosante.com

·        www.biosem.ch

·        www.davidsondistribution.com

·        www.pcda.com