L'Histoire de la Raviole

La légende :


Ce seraient des bûcherons Piémontais venus chercher du travail comme charbonniers, en Royans au pied du Vercors, qui, privés de leur nourriture habituelle, les raviolis, auraient remplacé une farce à base de viande par une farce à base de fromage, de persil et de feuille de raves.
En italien "rave" se disant "Rabbiolo", on peut envisager le passage sémantique de Rabbiolo à Raviole ou préférer la francisation du mot italien Raviolis comme origine du mot Raviole.

Plus vraisemblablement, ses origines sont
à rechercher dans la cuisine antique
et médiévale :


La raviole trouve ses origines dans la cuisine de l'antiquité romaine, et plus précisément dans la cuisson par friture. En effet, un hachis préparé en boulettes prenait alors une couleur rouge-brun. Cette préparation frite s'appelait la "rissole" en français médiéval.
Pendant le Carême, la viande, supprimée dans tous les plats, est remplacée par du poisson et des légumes, notamment de la rave; la rissole devient donc progressivement la "raviole" qui est présentée, au XIIIe siècle comme un "morceau de pâte contenant du hachis de viande et du hachis de raves en Carême".

Quoiqu'il en soit, au XIXe la raviole apparaît
déjà comme le "plat national dauphinois".


A la fin du XIXe, la fabrication des ravioles, jusqu'alors familiale, est abandonnée à des spécialistes : les ravioleuses. Elles louaient leurs services au domicile des familles bourgeoises les jours de carême et de fêtes et se déplaçaient de maison en maison, de ferme en ferme pour confectionner les ravioles.

Composition de la Raviole

La raviole, par sa forme, ressemble à des mini raviolis. Elle en diffère fondamentalement par sa pâte, par sa farce et par son mode de fabrication.

Sa pâte est faite de farine de blé tendre, d'œufs et matières grasses. Sa farce est constituée de gruyère de Comté, fromage blanc, persil, œufs, beurre et sel. C'est une farce goûteuse et digeste.

La raviole par son mode de préparation, conserve toute sa fraîcheur et ses qualités gustatives.


En été, les pommes de terre ne sont pas adaptées à la préparation du célèbre GRATIN DAUPHINOIS. Mais voici une préparation qui peut vous régaler !

LE GRATIN DE COURGETTES AUX RAVIOLES

(cliquez sur ce titre pour voir le film de la préparation)

5 courgettes de petite taille, bien fermes

1 "grosse" de ravioles

1 l de crème fraîche

1 gousse d'ail

1 grosse poignée de râté

sel et poivre

Je lave soigneusement les courgettes, mais je ne les épluche pas (je coupe seulement les extrémités). Je les débite à la mandoline.

01               02      

Je beurre bien un plat à gratin

03

Je hache la gousse d'ail.

04

Je dispose une première couche de courgettes

05

Je sale et poivre...

06

Je mets une couche de ravioles...

07

Je saupoudre de râpé...

08

Je recouvre de crème fraîche liquide

09

Et je recommence à alterner les couches : courgettes, ravioles, éclats d'ail, sel et poivre, râpé, crème fraîche...

Je place à four chaud pendant 60 à 75 min...

15

OH ! PARDON ! JE NE VOUS AI PAS ATTENDUS POUR COMMENCER À DÉGUSTER !

17